Accueil


L'histoire de Beaupuy


     En fixant la direction du Sud-Ouest, à droite d'une profonde vallée où le décor semble accroché au bord d'un précipice, l'attrayant village de Beaupuy, dont le nom signifie "belle élévation", nous apparaît.
     De là, en effet, la vue s'étend sur un panorama des plus grandioses.
 
     Ce bourg, très ancien, remonte approximativement à 1107. Avec le XVIème siècle, on entre dans une ère de bouleversements. Nombre d'incendies et de pillages eurent lieu à cette époque, les guerres de religion n'épargnant point ce petit village.
 
     Ce n'est qu'en 1695 que, la paix conclue avec les Protestants, le seigneur de Beaupuy, Arnaud Aimerie de Dangereux, devenu comte de Maille par suite de son mariage, put prendre l'initiative d'une restauration.
 
     Deux oratoires furent ainsi conçus, et l'on peut encore voir actuellement dans la chapelle du cimetière, le magnifique retable datant de cette époque, retable classé par les beaux-arts.
 
     La Révolution n'eut que peu de prise sur notre commune, bien que les idées nouvelles fissent leur chemin.
     La chapelle du cimetière fut épargnée, toutefois l'église servit de Temple de la Raison durant toute cette période.
 



Cliquez pour agrandir
Eglise

     On peut signaler deux faits importants :

          - En juin 1614, la comtesse de Maille, seigneuresse de Beaupuy, meurt à Paris.
            Elle avait demandé que son coeur fût transporté à Beaupuy. Il fut retrouvé en 1865, lors de la reconstruction de l'église paroissiale, dans une boite en plomb replacée à l'intérieur du pilier qui se trouve derrière la chaire.
 
          - Par ordonnance royale de 1676, la comtesse de l'époque, Ursule de Durant, fit construire à ses frais un presbytère obligatoire pour la somme de 800 livres (copie notaire de Bouillac du 9 novembre 1690).
            Ce presbytère est toujours visible à Beaupuy, bien qu'ayant subi quelques transformations.
 
     En 1836, le dernier seigneur de Beaupuy, Leopold de Varagues Gardouche
vendit le château.
 
     C'est la fin de la seigneurerie de Beaupuy. Le vieux manoir sept fois séculaire fut démoli presque en totalité en 1865. Une page d'histoire de Beaupuy venait de se tourner.



Cliquez pour agrandir
Château


Cliquez pour agrandir
Château

 
  © CDGFPT 82