Mazères


Bruyères | Canhac | Cazes Mondenard | Cazillac | Martissan | Mazères | Saint Quintin | Tissac


Cliquez pour agrandir

Mazères

                                   Église de Mazères :

L’église actuelle fut construite en 1884, au lieu-dit “Croix Blanche”, pour remplacer à la fois l’ancienne église du même nom (située 900 mètres plus au nord) et celle de Paradou ou Carber (son annexe, située plus au sud). Cette unification fut décidée en 1877 pour mettre fin aux rivalités opposant les habitants de chaque section de la paroisse. Il ne reste plus que la trace des fondations et une croix de l’église dédiée à Saint Projet, qui appartenait jadis à l’évêché de Cahors. L’église romane de Carbes ou de Paradou, dédiée à Saint-Pierre aux Liens, était rattachée à Mazères depuis 1808. Elle était relativement ancienne car sa trace fut retrouvée au XIe siècle parmi les possessions de l’abbaye de Cahors. Pour perpétuer le souvenir des deux églises, le nouvel édifice prit le nom de Mazères-Paradeu.


Le nouvel édifice fut placé sous le vocable de Sainte Germaine de Pibrac et livrée au culte en août 1886. Il est bâti d’assisse alternées de briques et de pierres, apparentes seulement sur la façade. Il est en forme de croix latine et est composé d’un choeur à chevet plat, de deux travées et d’une nef de trois travées. Ces deux parties sont séparées par une travée plus longue, accostée de deux chapelles hautes. Le tout est recouvert d’une croisée d’ogives toriques. L’église est éclairée par des fenêtres en plein cintre et par des roses polylobées.
Le portail s’inscrit dans une arcade brisée. Le clocher mur est ajouré de cinq arcades situées sur le même plan. Celle du milieu, plus large et plus haute que les autres, est couronnée d’un pignon triangulaire.
L’église est précédée d’un porche ouvert sur trois côtés et couvert d’un toit à double rampant.
Le dernier curé résidant, l’abbé Courdesse, fut transféré à Génebrières en 1951.

 
  © CDGFPT82
Mentions Légales