Bruyères


Bruyères | Canhac | Cazes Mondenard | Cazillac | Martissan | Mazères | Saint Quintin | Tissac


Cliquez pour agrandir

Bruyères

                        Église de Bruyères :

L’église de Bruyères (ou Bruguières) est dédiée à Saint Pierre. Elle fut une fondation de l’abbaye de Moissac en 1079. Elle devînt une possession de l’évêque de Cahors (Barthélemy) qui la céda à son chapitre cathédral en 1256. Ce dernier la conserva jusqu’à la Révolution. L’église de Bruyères était alors une annexe de Martissan. Elle est rattachée à Saint-Quentin depuis le Concordat. C’est un édifice roman qui a été plusieurs fois modifié et agrandi. Son abside est semi-circulaire et voûtée en cul de four. Elle est limitée par un axe en plein cintre et prolongée par une travée droite ayant une voûte en berceau. La nef romane d’origine a disparu. Elle a été rebâtie en blocage au XVIe siècle. Plus basse que l’abside, elle laisse voir, depuis la restauration de 1989, une magnifique charpente. Sur la façade ouest se trouve un petit clocher-mur avec une arcade unique. Il a été refait en 1880. Le portail se situe au fond de la nef à gauche. Le mur de l’abside n’a aucun contrefort. Il a été couronné au XIXe siècle d’une série de piliers en pierre qui supportent la charpente (celle-ci reposait auparavant sur l’extrados de la voûte). L’autel est constitué d’une table monolithe. Il reste un petit retable avec des statuettes de l’autel précédent (du XVIIIe siècle). Le bénitier a pour support un chapiteau, peut-être préroman (c’est l’imitation d’un chapiteau antique). L’église a été restaurée en 1953 par des paroissiens et en 1989 par la Mairie et les Monuments Historiques. Une fontaine dédiée à Saint Pierre se situe en contrebas de l’église. Les fidèles y venaient autrefois le 29 juin pour y puiser de l’eau, considérée comme efficace contre les maladies de la peau. Cette église fut inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 5 avril 1979.

 
  © CDGFPT82
Mentions Légales