Accueil Contact Plan du site


Bienvenue
Présentations
Informations P.L.U.
Les temps forts de l'été 2015
Un peu d'Historique
Les Maires
Le Cadre
Notre Patrimoine
Sauvegarde et restauration de l'église Saint-Georges
Venir à Lafrançaise
Vie municipale
Le Conseil Municipal
Le Conseil Municipal Jeunes
LES ACTIONS DU CMJ
CONSEILS DE CITOYENS
Les Réunions
Les Commissions
Les Avis d'Appels publics
Nous écrire ...
Loisirs
La Vallée des Loisirs
Les Manifestations
Adresses pratiques
Services locaux
Associations
Santé
Assistantes maternelles
Collecte des déchets
Assainissement
Jumelage
Le Comité
Les rencontres
Démarches en ligne
Liens favoris
Plan du site
 

Notre Patrimoine

 

LA FONTAINE BASSE et SON LAVOIR

C’est à « La Fontaine  Basse » que nos plus anciens écrits font référence car cette source fut longtemps le seul point d’eau public pour l’alimentation de la partie haute de la ville. Le Lavoir qui était attenant à la Fontaine est un exemple communal de restauration de ce que le passé nous a légué. La classe du patrimoine du collège Antonin Perbosc s’est attachée à réhabiliter cette construction du XVIII  - XIX siècle de 1994 à 1999. Sauvé d’une ruine définitive, il est le souvenir d’une époque où le lavoir était le lieu privilégié de rencontres et d’échanges. Depuis 2004, la restauration a été reprise sous la responsabilité de la Municipalité en partenariat avec une association (Etudes et Chantiers Midi-Pyrénées) qui organise des chantiers patrimoniaux avec des jeunes volontaires européens.

LAPEYROUSE

Le site lui-même, avec son dolmen, vieux témoin du culte druidique, constitue un vestige vénéré qui lève le voile épais des âges disparus de l’origine de Lapeyrouse.  En 1065 on entre dans le  domaine de la certitude historique. La chapelle actuelle, a succédé à d’autres oratoires aussitôt détruits que construits. Terminée en 1879 elle fut atteinte par un violent orage deux ans plus tard, détruisant, à tout jamais, la coupole du clocher et les 8 colonnettes qui la supportaient. En 1991, l’église était inscrite parmi les Bâtiments Historiques. La Municipalité pouvait alors s’attacher à sa consolidation et à sa restauration,  pour permettre le maintien de ces lieux à l’exercice du culte et leur ouverture à des activités culturelles que soutient une Association du Patrimoine : « Les Amis de Lapeyrouse ».

LE PONT-CASCADE DE PONTALAMAN

Ce lieu, avec ses installations, vestiges de la lointaine histoire des moulins se situe dans une végétation foissonnante que baignent les eaux du Lemboulas. Son origine, avec celle du Moulin, remonte à l’occupation romaine quand un de ses camps militaires était installé, en 1065, à quelques centaines de mètres. Enrichi du souvenir de ceux qui pendant des siècles travaillaient au maniement des lourdes meules, le site est maintenant réhabilité pour mettre en valeur sa partie architecturale, le vieux pont et l’aménagement des cascades, le tout bâti en briques.

STELES PYRAMIDALES

Une particularité locale... 
A l’exception de deux plus réduites, toutes sont constituées d’une base carrée d’1m50 de côté, prolongée à l’arrière par un petit corps de bâtiment à deux pentes ou plat, d’un demi-mètre de haut sur 1m de long. Les stèles culminent à 3m du sol par une croix sculptée dans le même bloc de pierre qui constitue le faîte, datées de la fin du XIXème siècle. Certaines sont en fer forgé.

FRANCOUR

Prieuré collégial de l’Ordre de GRANDMONT du Diocèse de Cahors, FRANCOR était le site tant recherché dès la fin du XIème  siècle, d’une région boisée, au service d’un idéal de vie spirituelle. De somptueux vestiges subsistent encore de constructions successives avec briques « anglaises » de la nef et de la salle capitulaire. FRANCOUR  lors de la Révolution fut vendu comme « Bien national ».

ROUZET

Cette église, mentionnée au XIVème siècle, était appelée, autrefois, Saint Saturnin de Francou. Elle fut complètement ruinée pendant les Guerres de Religion et pauvrement rebâtie avec des matériaux divers tels que le torchis et la brique de remploi. Son clocher, inscrit parmi les Bâtiments Historiques, nous présente sa tour octogonale à deux étages couronnée par une flèche à huit pans. Le presbytère, adossé à la façade nord, est aujourd’hui propriété du diocèse de Montauban.

LA BARONNIE

Le château de « La Baronnie » ne vient que bien plus tard dans l’histoire de la famille MONTRATIER PARAZOLS, intimement liée, elle, à une autre demeure,  le château des MOTHES. L’une des premières dénominations de ce lieu se trouve dans le « Livre des Reconnaissances » du 22 novembre 1667 où « le Noble AYMERIC de MONTRATIER » apparaît avec la mention « Sieur de La Baronnie ». La demeure, à son origine, fut construite pour y loger un cadet de la famille et était le lieu de chasse. Le château actuel remonte aux années 1850.




Cliquez pour agrandir
Fontaine Basse





Cliquez pour agrandir
Eglise de Lapeyrouse



Cliquez pour agrandir
Pont - cascade de Pontalaman



Cliquez pour agrandir
Stèles pyramidales



Cliquez pour agrandir
Francour



Cliquez pour agrandir
Eglise de Rouzet



Cliquez pour agrandir
Château de La Baronnie

© Mairie de LAFRANCAISE
Mentions légales