AccueilPlan du site

Histoire

   
 
Présentation
Histoire
Contacts / Renseignements pratiques
Associations / Artisans
Gîte
Formulaires en ligne
 
   
La paroisse tire probablement son nom d’un domaine gallo-romain établi au bord de la rivière. Elle est mentionnée pour la première fois dans la bulle d’érection du diocèse de Montauban, en 1318. Elle constituait une halte, sur la route de St Jacques de Compostelle, entre Moissac et St Jean Pied de Port, pour les pèlerins qui trouvaient le lieu de repos et les soins au lieu-dit « les Cabanes ».
La seigneurie, qui dépendait de la vicomté de Lomagne, appartenait au XVII°s aux Rochechouart-Barbazan.
L’église St Pierre et St Paul ne conserve de sa fondation que son portail du XIV°s. Remaniée à diverses époques, et notamment à la suite des dommages causés par les guerres de religion, elle présente une nef et un chœur à chevet plat, scindés en trois parties par deux rangées de colonnes supportant une fausse voûte d’arêtes. Le clocher mur triangulaire à trois baies campanaires, flanqué de deux clochetons fleuronnés, s’accompagne d’un élégant pignon.
La paroisse honore également saint Blandine, martyrisée à Lyon au II° s. Un tableau la représente, coiffée de la couronne royale, et une chapelle, détruite pendant la Révolution, lui était consacrée au lieu-dit Sainte Blanche.
La commune est jumelée depuis 1979 avec celle de Marignac, en Charente Maritime.



Cliquer pour agrandir
support pour ferrer les bœufs et les chevaux


Cliquer pour agrandir
Chœur de l’église


Cliquer pour agrandir
Vitrail


Cliquer pour agrandir
Chœur



Cliquer pour agrandir
Porte de l’église

Cliquer pour agrandir
Dalle datant de 1877

Cliquer pour agrandir
Trésor de l’église de Marignac
Image

© CDGFPT82 - Tous droits réservés